Des moyens pour nos établissements et écoles !

La CGT Educ’Action de l’académie de Clermont  demande que les mesures de sécurité maximale avec des règles  identiques pour tous les établissements et écoles (notamment sur les fermetures) soient prises pour garantir la sécurité des élèves, des travailleuses et travailleurs dans tous les établissements scolaires.

Le 24 janvier 2021, dans une interview donnée au ” Journal du dimanche”, le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré que la fermeture des établissements scolaires et écoles n’était pas “l’hypothèse privilégiée en cas d’un troisième confinement”. Celle-ci ne serait envisagée qu’en cas de nécessité absolue.

La CGT Educ’Action a conscience  des conséquences désastreuses  en cas de fermeture des écoles, collèges et lycées et donc ne le souhaite pas.

L’Etat doit prendre les mesures maximales sans possibilité d’interprétation locale pour garantir la non-contamination des élèves et des personnels. Une récente étude britannique sur 3 districts très touchés par la covid démontre que les personnels de l’Education ont 4 fois plus de chances d’être positifs que la population moyenne. L’Etat doit prendre toutes les mesures en termes de prévention (protection, prise en compte de la vulnérabilité, tests…) ainsi que ses responsabilités en cas de contamination des élèves,  de leurs familles et de tous les personnels.

La CGT Educ’action revendique  :

  • des jauges ainsi que des effectifs par classe divisés par 2 dans le 2nd degré  pour respecter la distance de 2 mètres préconisée par le conseil scientifique;
  • un plan de recrutement d’urgence et la réquisition de bâtiments;
  • la fourniture gratuite de masques chirurgicaux F2 pour les élèves et tou-te-s les salarié-e-s voire FFP2 en fonction des situations de travail (comme les AESH par exemple);
  • la reconnaissance de la COVID 19 comme maladie professionnelle;
  • des compensations équivalentes à la maladie professionnelle pour les élèves et leurs proches qui contracteraient le virus.

Pour l’instant, les protocoles sanitaires et leurs diverses interprétations locales ne satisfont pas ses conditions.
Contactez la CGT Educ’action qui soutiendra toute initiative individuelle comme le droit de retrait et toute action à dimension collective qui est toujours plus efficace.