Carte scolaire des écoles du Puy-de-Dôme : le combat continue !

Depuis l’annonce de la carte scolaire du 1er degré dans le Puy-de-Dôme, de nombreuses écoles se sont mises en lutte afin de défendre les classes, les conditions d’étude pour nos enfants et nos élèves, les postes.

Après trois rassemblements ce mercredi 3 février, à Ambert, Issoire et Clermont-Ferrand, ce vendredi 5 février, 6 écoles mobilisées se sont rassemblées devant l’Inspection académique alors que se tenait le CTSD, afin de faire entendre leur mécontentement et leur volonté de faire vivre leur commune, rurale pour la plupart.

Grace à la mobilisation de tous et toutes, 12 fermetures de classes ont été annulées : Bagnols/La Rodde, Chanat-la-Mouteyre, Chas/Espirat/Reignat (une seule fermeture au lieu de deux), Isserteaux/Montmorin, Le Brugeron, Meilhaud/Perrier, Saint-Amand-Roche-Savine, Saint-Floret/Saint-Vincent, Thiers (George Sand), Tours-sur-Meymont/La Chapelle Agnon, Viscomtat, Vollore-Montagne. C’est un recul pour le Dasen et une victoire pour les personnels et les usager·e·s mobilisé·e·s de ces écoles.

Toutefois, toutes les classes n’ont pas été sauvées, et nous devons continuer à nous battre. 29 classes sont encore menacées de fermetures : Queuille, Manglieu, Égliseneuve d’Entraigues, Sauxillanges … C’est inacceptable et injustifiable !

La CGT Éduc’action 63 est satisfaite du boycott du CDEN du vendredi 5 février par les représentant·e·s des organisations syndicales, des parents d’élèves et des élu·e·s. Celui-ci est reporté au lundi 22 février, dès la rentrée. D’ici là, continuons à mettre la pression sur l’inspection académique et le ministère pour obtenir les postes nécessaires à la bonne mise en œuvre du service public d’éducation. N’oublions pas que le CDEN n’a qu’un avis consultatif sur la carte scolaire et que des ouvertures et des non fermetures de classes peuvent être obtenues une fois la consultation des instances terminée. La CGT Éduc’action 63 soutient toutes les luttes menées par les personnels, les parents d’élèves et les habitant·e·s pour sauver leurs écoles et leurs territoires.

La situation dans le Puy-de-Dôme et dans le premier degré n’est malheureusement une exception, pour la rentrée 2021 comme pour les rentrées précédentes. Cette politique de destruction du service public d’éducation par ce gouvernement entraîne toujours plus de classes qui ferment et de postes supprimés, avec des effectifs par classe qui augmentent sans cesse. Elle renforce les inégalités entre les territoires, accroît les difficultés scolaires et détériore les conditions d’étude et de travail, alors que l’épidémie de la Covid19 est loin d’être finie.

Pour toutes ces raisons, la CGT Éduc’action 63 appelle tous les personnels de l’Éducation nationale du Puy-de-Dôme du premier et du second degré, aux côtés de l’intersyndicale FSU-FO-CGT-Sud-Snalc, à se mettre en grève et à se rassembler devant l’Inspection académique le 25 février à partir de 9h30.