Réouverture des établissements scolaires le 11 mai : dans ces conditions, c’est non !

Communiqué de l’Union Départementale des Syndicats CGT 63, de la CGT Éduc’action 63, de la CGT du Conseil Départemental 63 et de la Coordination Syndicale Départementale des Services publics 63

Lundi 13 avril, Emmanuel Macron a annoncé la réouverture « progressive » des écoles et des établissements scolaires à partir du 11 mai prochain, suscitant nombre d’interrogations et de craintes chez les élèves et les parents mais aussi parmi les personnels de l’Éducation nationale et les agents des collectivités territoriales chargé·es de mettre en application cette décision. Mardi 21 avril, le ministre de l’Éducation nationale a laissé entendre que cette réouverture s’échelonnerait sur trois semaines avec un enseignement à effectif réduit pour aboutir, à partir du 25 mai, à une reprise pour tout·es les élèves. Les aménagements d’emploi du temps et des organisations spatiales sont renvoyés aux hiérarchies locales et non cadrés nationalement.

L’UD CGT du Puy-de-Dôme et les syndicats concernés considèrent que cette décision est irresponsable et inacceptable en l’état. En renvoyant à l’école plus de 12 millions d’élèves et plus d’un million de personnels de l’éducation et des collectivités, le gouvernement prend le risque de créer une nouvelle vague de contamination alors qu’il refuse toujours de fermer les activités non essentielles et que la situation dans les hôpitaux et les EHPAD reste toujours très préoccupante.

Comment croire que l’Éducation nationale et les collectivités territoriales seront capables de réaliser dans moins de 3 semaines des tests de dépistage massifs et systématiques ou encore de fournir du matériel de protection (masques, gants, gel hydro-alcoolique) pour les personnels et les usagers en quantité suffisante, alors même que les besoins actuels ne sont pas couverts ni garantis pour les salarié·es travaillant actuellement (notamment dans les centres hospitaliers) ? Comment imaginer que des élèves, après deux mois de confinement, seront en capacité de respecter les mesures de distanciation sociale ?

Le prétexte invoqué par le président et son ministre pour faire face aux inégalités scolaires et sociales, qui se creusent bien évidemment dans cette période, ne dupe là non plus personne au regard des attaques menées par le gouvernement ces quatre dernières années contre le service public et les classes populaires. Le vernis « social » qu’il tente de donner à sa politique cynique ne doit tromper personne. Ce gouvernement perçoit-il les établissements scolaires comme une immense garderie afin de libérer les parents pour qu’ils retournent au travail sous les injonctions du patronat ?

Comme notre confédération, nous demandons que la réouverture des crèches, des écoles et des établissements soit reportée au moment où le consensus scientifique et la généralisation des mesures de protection et de test le permettront. L’UD CGT et ses syndicats seront aux côtés des salarié·es pour exiger des réponses avant d’envisager une reprise dans des conditions satisfaisantes de sécurité sanitaire. Si les salarié·es considèrent que ces conditions ne sont pas garanties, nous nous opposerons à toute reprise prématurée et nous les accompagnerons dans l’exercice de leur droit de retrait ou, si celui-ci est refusé par l’employeur, de leur droit de grève.

La crise révèle le rôle central de l’École et de ses personnels dans notre société. Pour l’éducation, comme pour la santé, elle est l’occasion de nous rassembler largement autour de l’exigence d’un service public national renforcé qui nécessitera un plan d’investissement massif dans l’éducation et dans les territoires pour accompagner la nécessaire transformation sociale qui doit naître après la crise.

Pour l’heure il demeure de la responsabilité de l’État, du Rectorat et des collectivités territoriales de donner les moyens à tous les personnels d’exercer convenablement leur métier, tant en nombre, en temps qu’en moyens de protection.

  • • Union Départementale CGT du Puy-de-Dôme : ud@cgt63.fr
  • • CGT Educ’action 63 : 63@cgteduc.fr
  • • CGT du Conseil départemental du Puy-de-Dôme : cg63cgt@gmail.com
  • • Coordination Syndicale Départementale des Services publics du Puy-de-Dôme : csd63cgt@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.