Recrutement des reçues sur liste complémentaire au CRPE

Depuis la rentrée de septembre les collègues recu•es sur liste complémentaire sont mobilisé•es pour être recruté•es. A la marge quelques académies ont ouvert quelques postes mais il a surtout été proposé à ces collègues de prendre des postes de contractuels « secs » sans possibilité de stagiairisation à la rentrée 2022.

Après le mouvement historique du 13 janvier, le ton a changé, mais malheureusement pas la méthode ! Effectivement force est de constater que le gouvernement a ouvert les vannes pour faire face à la pénurie de remplacement. Tous et toutes les reçu•es sur liste complémentaire qui seront recruté•es abouti au fait qu’ils.elle puissent être stagiaires à la rentrée 2022 et titularisé•es à la rentrée 2023.

C’est potentiellement 824 listes complémentaires qui sont concerné•es, il y a déjà des académies comme celle de Bordeaux qui a appelé les 22 LC. Selon le profil des collègues (alternants, contractuels) ils seront à 100% ou 50%.

Ceux et celles qui ont déjà un Master ou qui sont lauréat•es dispensés de diplômes pourront dès la fin du mois de janvier être affectés à 100% en classe. Les étudiants en 2ème année de master qu’ils soient alternants ou non pourront selon leur volonté prendre un temps complet ou un mi-temps. Ceux ou celles qui feraient le choix du 100% poursuivront l’année prochaine à mi-temps pour valider leur master 2. Par contre ceux qui feront le choix du 50%  seront à temps complet dès la rentrée car ils auront pu terminer leur M2 d’ici la fin de l’année scolaire 2022.

Le compte n’y est pas, le recrutement des LC est une bonne chose, mais notamment ceux et celles qui seront placés à 100% dès le rentrée prochaine vont « échapper »  à la formation. Et il est important de souligner que ces postes ne viennent pas en plus des dotations prévues pour la rentrée 2023 mais bien en moins. Le nombre de LC recruté•es en janvier seront soustraits du nombre global de postes ouverts au concours pour la rentrée 2022.

La nécessité d’ouvrir et de prévoir un nombre conséquent de postes supplémentaires n’est donc pas dans le projet du gouvernement. Il se contente d’un effet d’annonce et de vase communicant. C’est un progrès et une reconnaissance de la lutte des collègues reçus sur LC mais cela ne doit pas entamer les postes au concours du CRPE 2022, au contraire il en faudrait même davantage qu’annoncés.