Direction d’école : formation intersyndicale vendredi 1er juillet

Pour la CGT Educ’action la solution ne passe ni par la création d’une autorité fonctionnelle ni par un statut de Chef d’établissement pour les directrices/directeurs, mais par la mise en place d’une direction collégiale avec la création d’emplois administratifs statutaires et un temps pris sur le temps de travail de tous les enseignant-es pour permettre les prises de décisions et une répartition des tâches.
NOS REVENDICATIONS immédiates pour la DIRECTION et le FONCTIONNEMENT des ECOLES :
ØPour éviter toute tentation de créer des établissements dirigés par des chef-fes, aucune école ne doit dépasser 200 élèves ou 10 classes.
ØLe maintien du statut actuel des directeur-trices d’école en tant qu’un·e enseignant·e (ayant une fonction particulière dans l’école) sans statut hiérarchique.
ØDans l’immédiat, pour la CGT Éduc’action, chaque directeur·trice doit bénéficier d’un temps de décharge assuré par un-e collègue dédié-e à ces remplacements.
ØMais surtout, une animation collégiale des équipes.
ØUne décharge de direction et une prime à disposition de l’ensemble de l’équipe pédagogique, qui peut être répartie sur plusieurs personnes
ØAucune décharge complète pour un-e seul-e collègue.
ØUn allègement des tâches de direction passant par l’abandon de toutes les tâches administratives inutiles et inappropriées.
ØLe remplacement obligatoire des directeur·trices lors d’absence pour réunions et formations institutionnelles.
ØUne fonction de direction librement choisie, avec une formation conséquente et ouverte à tous les collègues avec un cadre d’emploi défini de manière précise pour définir les tâches et responsabilités des directrices/directeurs.

FORMATION : Quelle direction d’école voulons nous? Collective et créative? NON à l’autorité fonctionnelle des directeurs.trices

La question de la direction d’école fait l’objet depuis de nombreuses années, et plus encore aujourd’hui, d’un vrai malaise.
Les raisons de ce malaise sont multiples pour les directrices/directeurs

  • charge de travail en forte (tendance par les de se décharger d’un certain nombre de tâches administratives sur les directrices/directeurs des tâches qui ne devraient pas relever de la compétence d’un directeur (administratives, sécurité sanitaire, recrutement de personnels…) ;
  • manque de temps évident qui justifierait des décharges de service importantes, sans commune mesure avec ce qui existe aujourd’hui ;
  • pression des mairies qui cherchent de plus en plus à s’immiscer dans le fonctionnement des écoles et, là aussi, se déchargent de plus en plus sur les directrices/directeurs ;
  • détérioration des relations «au public» comme dans d’autres métiers ;
  • responsabilités et obligations mal définies

Formation intersyndicale
CGT Educ’action, SUD Education et SNUIPP de l’Allier vendredi 1er juillet, je m’inscris tout de suite

Pour les directeurs, directrices mais pas seulement pour ceux et celles qui veulent penser une école où le travail collectif est possible

Vous devez déposer votre demande d’autorisation d’absence 1 MOIS à l’avance soit avant le 1er juin : transmettre lettre et formulaire d’autorisation d’absence à l’IEN et un courrier de demande