Voie pro : un plan d’urgence !

Derrière son slogan d’une voie professionnelle « d’excellence et d’avenir » Jean-Michel Blanquer poursuit, avec entêtement, le démantèlement de l’enseignement professionnel sous statut scolaire.

Son mépris s’est particulièrement manifesté dans son manque de réactivité à nos demandes d’aménagements des programmes et des examens. Les personnels sont restés livrés à eux-mêmes toute l’année.

Rentrée 2021, Exigeons un plan d’urgence pour la voie pro !

Abrogation de la réforme, suppression des dispositifs (chef-d’œuvre et co-intervention) et restitution des heures disciplinaires.

Réduction des effectifs : 20 élèves par classe en Bac pro et 12 en CAP ; des moyens pour dé-doubler.

Utilisation des heures d’AP pour l’enseignement disciplinaire.

L’orientation doit rester l’apa-nage des PsyEN dont c’est le métier !

Titularisation immédiate de tou·tes les contractuel·les sans conditions de concours ni de na-tionalité.

Réintégration des lycées dans une carte élargie de l’Éducation Prioritaire.

Revalorisation salariale immédiate de 400 €, hausse de la valeur du point d’indice et des grilles indiciaires.

.
 
Tract de mobilisation de rentrée