Jeudi 3 juin, les AESH en grève et rassemblé·e·s en nombre devant le rectorat ont gagné une bataille, mais le combat continue !

Mobilisation hors du commun des AESH de l’académie de Clermont-Ferrand. Cette grève fait suite aux mobilisations précédentes qui ont été soutenues par plusieurs organisations syndicales. La colère des AESH en grève a été amplifiée par la posture du Rectorat quant à la question des salaires et de la quotité horaire hors cadre règlementaire, malgré plusieurs courriers de l’intersyndicale adressés au recteur pour dénoncer ce choix singulier et très défavorable pour les AESH. Cinq recours au Tribunal Administratif portés par la CGT Educ’action sont pour le moment maintenus. Toutes ces initiatives syndicales ont participé à la construction de la mobilisation et à la réussite de cette journée.

Au cours de l’audience à laquelle participait une AESH de la CGT Educ’action, le Recteur a annoncé, enfin, le calcul prévu par la circulaire de 2019, soit environ un gain de 15€ en moyenne par mois pour un contrat de 24H. Cette disposition sera appliquée pour tous les nouveaux contrats et les anciens devraient l’être d’ici la fin de l’année. Il a également été mentionné la prise en compte de la rétroactivité. Sur ces deux derniers points nous voulons des garanties et des précisions, c’est pourquoi dans les jours à venir un courrier sera adressé au Recteur pour confirmation et précisions sur ces annonces. La CGT Éduc’action Clermont-Ferrand se réserve la possibilité de maintenir ses dossiers au Tribunal si les droits des AESH ne sont pas respectés.

Une assemblée générale s’est tenue à la suite du rassemblement, avec beaucoup d’AESH présent·e·s dont un nombre important de la CGT Educ’action. Il a été décidé au cours de cette réunion :

– qu’un courrier de l’intersyndicale et du collectif AESH63 soit adressé au recteur pour demander que la rétroactivité annoncée remonte au 1° septembre 2019, que la rectification salariale annoncée s’applique à toutes les quotités supérieures à 62% et proportionnellement à celles-ci ;

la proposition d’un modèle de courrier à adresser aux DSDEN ou Lycée mutualisateur (Sidoine Apollinaire) pour demander le paiement de ce qui est dû. Courrier que nous vous conseillons d’envoyer en copie à la CGT Educ’action pour suivre la mise en œuvre par l’administration. Il sera mis en ligne et envoyé sur les boites pros;

d’organiser des assemblées générales à la rentrée dans les départements en y invitant les familles d’enfants en situation de handicap qui décideront des perspectives à donner au mouvement, de ses modalités et du contenu des revendications.

La CGT Educ’action est très attentive au calendrier à venir sur les négociations salariales qui devraient comporter un volet AESH selon ce qui a été annoncé par le Ministre. Nous porterons les revendications des AESH : ouverture immédiate de négociations pour la revalorisation des salaires, pour une grille de salaire tout au long de la carrière, un salaire à temps plein à 1,4 fois le SMIC, la fin du temps partiel imposé et un temps plein de 24H en présence de l’élève, l’abandon des PIAL, la création d’un statut de fonctionnaire de catégorie B, la titularisation immédiate et sans condition de concours ni de nationalité. Dans l’immédiat, la CGT Éduc’action exige le respect du cadre de gestion minimal fixé par le guide national AESH du ministère.

Si le Ministère et le Rectorat ne répondent pas à ces attentes, nul doute que les personnels AESH sauront à nouveau se mobiliser. La CGT Éduc’action poursuivra la lutte à leur côté et y prendra toute sa part, dans l’unité syndicale.

Indemnité compensatrice CSG : faisons respecter nos droits

Suite à l’audience du 3 juin avec les représentants du rectorat, il a été expliqué à la délégation présente que le calcul de la CSG compensatrice était très complexe, qu’il fallait pratiquement étudier chaque dossier de façon individuelle. Il convient, selon eux, à chaque AESH d’envoyer un mail à son gestionnaire, si à ce jour aucun avenant au contrat n’a été envoyé afin de les questionner sur cette indemnité.
Concernant les AESH qui ont reçu un avenant mais qui s’interrogent encore sur le calcul effectué ou des différences qui pourraient exister entre collègues, il convient également de s’adresser à son gestionnaire. (direction académique ou lycée Sidoine Apollinaire selon son employeur).