Le 23 octobre, toutes et tous à Constellium (Issoire)

Tous les coups sont permis aujourd'hui...
ENCORE PIRE DEMAIN.

Vendredi 23 Octobre, la direction convoque un CSE extraordinaire sur le point suivant : 

« Consultation sur le projet de licenciement disciplinaire pour Monsieur Christian LACOSTE, salarié en contrat de travail à durée indéterminée depuis le 3 juillet 1989, actuellement opérateur de production et élu CSE »

Cette convocation, la veille du WE et d’une semaine de chômage partiel est une véritable provocation de la part d’une direction absolument pas respectueuse de notre secrétaire, de l’organisation syndicale CGT, des salarié.e.s que nous représentons.

Ils veulent nous faire payer la note du dossier 35 Heures, les conférences de presse sur les drames, du refus d’avoir signer les accords de régression social comme le dernier PSE de 80 personnes et de ne pas avoir accepter leurs avances pour acheter la paix sociale. Nous ne reviendrons pas sur les faits, ils n’ont rien pour licencier notre secrétaire. Mais ils vont aller jusqu’au bout c’est politique, car derrière il y aura le dossier en correctionnelle du drame du 10 septembre 2013 ce serait formidable et royal pour eux de l’aborder avec un secrétaire CGT licencié pour « vol ».

Une nouvelle fois c’est évident, le but d’une telle manœuvre est de nous faire taire, de ternir l’image de notre secrétaire, de notre syndicat et tout ce que nous représentons. Faute de réelles preuves, tous les coups sont permis, mensonges, manipulations, malhonnêteté, complot et le reste.

Nous devons toutes et tous bien comprendre que si la direction d’Issoire arrive à ses fins elle mettra par la suite tout le personnel de l’usine à terre. Car son seul objectif dans cette affaire est de nous détruire afin de détruire par la suite tous les acquis sociaux des salarié.e.s.

La note risque d’être très lourde, certaines et certains ne s’en relèveront pas. C’est déjà le cas aujourd’hui avec l’impact du chômage partiel, des changements de forfaits, la baisse des primes et le reste.

DEMAIN SANS UNE FORTE REACTION DES OUVRIERS, DES ATAM ET DES CADRES ILS FINIRONT LE TRAVAIL VOUS POUVEZ LEUR FAIRE CONFIANCE CAR CE SONT TOUS DES POURRIS SANS AUCUN ETAT D’AME. ILS SONT COMME LA MAFIA, ILS PRIENT LE DIMANCHE ET VOUS FLINGUENT TOUTE LA SEMAINE.

L’heure n’est pas à la division entre salarié.e.s, entre catégories : Nous savons qu’ils  mettent la pression tous les jours, qu’ils mentent pour vous inciter à ne pas bouger mais nous savons aussi que sans une forte réaction des travailleuses et des travailleurs de CONSTELLIUM ISSOIRE, ils vont nous broyer.

Vendredi 23 OCTOBRE 2020, nous appelons l’ensemble du personnel, les autres syndicats à se MOBILISER CONTRE la discrimination syndicale. Personne n’aura d’excuses car l’heure est grave, nous devons choisir entre subir et réagir.

Au-delà de l’avenir d’un emploi, d’un homme, d’une famille c’est l’avenir de tous le personnel de tous les emplois du SITE, de tous les emplois des sous-traitants c’est l’avenir du bassin d’emplois D’ISSOIRE QUI va aussi se jouer le vendredi 23 Octobre.

GREVE ET RASSEMBLEMENT
De 1h00 à 8h00 Jeudi 22 octobre pour le poste de Nuit
Vendredi 23 octobre pour tous les postes et la journée.
Rassemblement de l'ensemble du personnel devant le poste de garde à partir de 5h00 et à 8h00 devant les grands bureaux pour dire NON à cette injustice. Nous appelons l'ensemble des structures de la CGT à soutenir notre camarade devant le poste de garde Vendredi 23 octobre à partir de 7h00.