Rencontre mensuelle avec madame la DASEN de l’Allier

1/ Point sur les fermetures de classes et le niveau de remplacement sur le département. : Taux d’incidence 170 sur 7 jours / 100 000h, selon l’ARS 200 au 29 mars. Taux de positivité : 5,5%

Accélération déclarations covid en milieu scolaire : Depuis le 22 / 02 : 381 cas de covid liés à la sphère scolaire dont 45 des personnels et reste des élèves . 153 dans le 1er degré et 94 collège / 89 en lycée

Rappel règles : Primaire : 3 cas hors fratrie dans un temps ramassé, 1 cas en maternelle avec 1 cas avec variant.

Point sur la dernière semaine (22 au 26 mars) : 100 cas d’élèves et 11 cas personnels et 28 classes fermées dont 11 mater 8 classes élémentaire / 1200 dans l’Allier; 7 classes/ 484 collège et 2 classes lycées. La DASEN explique cette l’accélération des fermetures par la mise en place du nouveau protocole, la présence d’un virus plus consistant et du variant sud-africain

Délai de fermeture 7 jours après identification du dernier jour de présence de la personne idenfiée covid

Retour en classe :

-contact à risque en maternelle au bout de 7 jours sans qu’un test soit réalisé et en l’absence de fièvre.

– en élémentaire et +, les personnels et élèves contact à risque : le retour ne peut se faire qu’après 7 jours sur la base d’un test négatif. En l’absence de test la quarantaine est prolongée de 7 jours : Total de 14 jours.

– cas positifs asymptomatique : isolement de 10 jours avec retour en l’absence de tout symptôme

– Cas + symptomatique à compter du 10ème jour en l’absence de symptôme depuis 48H, et en fonction des préconisations du médecin traitant. Pas de condition de test. (Sécrétion de résidus)

Les organisations syndicales présentes font remarquer le flou qu’il règne quant aux réouvertures, elles pointent également les difficultés de remplacement qui entraine des situations de brassage. Il n’est pas prévu pour l’instant un recrutement complémentaire pour faire face à cette difficulté. Pour le moment il y aurait en moyenne entre 10 et 15 classes avec des collègues non remplacés. Il est conseillé de prendre attache auprès de son IEN si ce type de difficulté persiste qui aidera à prendre les décisions.

Le forfait mobilité devrait être versé sur la paye d’avril.

Dans l’Allier il a été fait le choix de maintenir les formations (statutaires mais aussi celles qui avaient été reportées). La formation constitue un lien entre les PE qui pour beaucoup sont isolés dans des petites écoles rurales. D’autre part de nombreux PE ont développé des stratégies en distanciel avec leurs élèves, il aurait été incohérent que l’inspection ne puisse en faire de même.

La DASEN rappelle que la natation ne repose pas sur la base du volontariat d’un enseignant,  Savoir nager fait partie des compétence du socle. Les organisations syndicales font remarquer que des collègues sont inquiets sur le respect des règles sanitaires (vestiaires, bord du bassin et masque mouillé, proximité dans l’eau…) qui explique l’hésitation, voire le refus de certains à conduire cette activité. Madame la DASEN demandera aux directeur.trice.s d’école de prendre attache auprès des conseillers pédagogiques pour évaluer la sécurité sanitaire.

Les masques qui apparaissent comme inadaptés et inconfortables sont selon la DASEN conformes en termes de protection, donc il ne seront pas changés.

2/ Questions déjà posée concernant  la formation à distance  pour les AESH primo contrats : Possibilité de faire la formation en partie du du temps d’accompagnement ? Formation à distance : devrait faire l’objet d’un échange en groupe de travail. Nécessite une harmonisation académique. Application du décret de 2019. Il faut définir de la manière la + intelligente possible de suivre ces formations.

3/ Pourriez-vous préciser à l’appui des textes le rôle et les conditions d’exercice des services civiques dans l’accompagnement des élèves en situation de handicap. Service civique : son intervention ne peut se faire qu’en présence des AESH, il n’y a de pas délégation d’activité d’accompagnement. Une rallonge d’enveloppe a permis de recruter des AESH.

4/ Etat des lieux des affectations des AESH, des élèves sont-ils sans AESH? 422  AESH; 647 élèves suivis ; 6 élèves non accompagnés (modifications de notifications, nouveaux arrivants, un départ d’AESH)

5/ La campagne de vaccination pour les personnels de l’Education Nationale est -elle programmée pour fin avril? Quelles seront les règles? Pas d’info particulière sur ce sujet.

6/ Est-il prévu de fournir des masques FFP2 dans les écoles de l’Allier au regard de la circulation très active des variants? Pas d’évolution sur la question des masques de type 1.