Plan d’urgence pour l’École : Le 24 juin, mobilisons-nous !

Les personnels de l’Éducation ont dû faire face à la crise sanitaire et la fermeture des écoles et établissements seuls et sans le soutien du ministère. Obligés d’inventer de toute pièce une « continuité pédagogique » sans ligne directrice et sans outils efficaces, ils ont dû ensuite assurer la réouverture sans consigne claire et sans préparation.
Pire, le gouvernement, par son ambivalence pônant à la fois la réouverture générale et le maintien d’un protocole strict, place les collègues sous pression permanente et génère l’incompréhension des parents devant la difficulté d’accueillir leurs enfants. Cela a conduit à une campagne médiatique haineuse à l’égard des enseignant·es qui ne se sont guère senti·es soutenu·es par leur ministre.


Pour la réouverture totale du 22 juin, le ministère abolit en 2 jours la mesure de distanciation obligatoire de 1m entre élèves dans un protocole sanitaire qui contredit un décret, finalement réécrit pour une parution… le 22 !