Lettre info agents de l’Allier du mois de novembre

Au programme :
  • Edito
  • Plan français : les constellations (plan français)
  • Saisie des CHSCT académique et départementaux : vulnérabilité et médecins du travail
  • AED, tous et toutes en grève le 1er décembre
  • La CGT Educ’action sort du Grenelle de l’Education
  • Avenir Lycéen, toute la lumière doit être faite
Jean-Michel Blanquer, monsieur le Sinistre Contraire, fait une annonce des plus attendues concernant la revalorisation des salaires des ENSEIGNANT·E·S (les autres à la niche, y’a rien pour vous !). Au lieu de dégeler le point d’indice et revoir TOUTES les grilles de rémunération, la révolution salariale va s’arrêter à 100 euros pour les plus jeunes dans le métier et dégressivement jusqu’au 7ème échelon (36€). Soit 31 % des personnels enseignants, qui sont dans les quinze premières années de leur carrière. Cette obole ne sera pas sans contrepartie…. Quand on écoute “évolution systémique” dans la bouche de JM Blanquer, il faut traduire : “il va y avoir des contreparties visant la remise cause des missions et des statuts”. Heureusement il se rattrape avec une prime d’équipement numérique de 150 € nettement insuffisante (excluant pour le moment les CPE et les profs doc), ou avec la prime de 450€ de direction d’école qui s’accompagne de poursuite de discussions inquiétantes sur l’évolution de leur rôle et de leurs missions. Ce gouvernement feint l’incompétence, mais en fait poursuit de manière tout à fait stratégique la poursuite du plan de destruction de la fonction publique et ment, transforme, cache…. Il ment sur le nombre d”élèves touchés par le covid, sur la rentrée sans problèmes, sur l’application du protocole et la protection des personnels et des élèves, sur le maintien du cursus des futur·e·s bachelier·e·s, sur la possibilité de pouvoir faire son stage en milieu professionnel en bac pro, d’apprendre dans de bonnes conditions, sur la promesse de soutenir les collègues devant leurs élèves à la rentrée, sur l’accueil et l’accompagnement des élèves en situations de handicap, sur la direction d’école, à propos des manques de moyens et de l’incapacité à pouvoir remplacer, des mensonges encore et toujours sur les effectifs par classe (les classes à 35 resteraient une exception…). Et ces jours-ci nous apprenons une opération de manipulation à travers le  financement et le soutien à une association de lycéens téléguidée par le ministre et son numéro 2. Ils ont construit de toute pièce un contrepoids aux organisations d’ultra gauche comme aime à le dire JM Blanquer, la situation est grave! Localement, dans l’Allier, la DASEN ne répond pas aux organisations syndicales, les méprise dans les instances en n’apportant que des propositions toutes faites sorties des tiroirs de Blanquer. Nous vous laissons apprécier le courrier de 5 pages contenant des questions extrêmement précises des collègues du 1er degré et la réponse qui a été faite à notre organisation syndicale = circulez, il n’y a rien à voir. La DASEN esquive, elle ne répond pas! Réunissez-vous, discutez, utilisez les outils à votre disposition pour dire la réalité à l’institution. La prochaine lettre intersyndicale une lettre vous rappellera vos droits en matière de santé et comment vous y prendre pour dire ce que vous vivez. Ne pas rester seul.e, se défendre et user de ses droits est salutaire !