Bulletin d’information n°28 (09-2022)

Le 25 août, devant les recteur·trices, Emmanuel Macron a annoncé sa détermination à poursuivre la libéralisation à marche forcée de l’École publique, sur le modèle de l’expérimentation de Marseille : pilotage local (recrutement, mise en concurrence pour les financements…). Il nous faudra donc répondre avec une égale détermination !

Non à la répression syndicale : Kai Terada (Nanterre) doit être réintégré !
Quelques jours après la rentrée, un enseignant de mathématiques et responsable départemental de Sud éducation 92 au LGT Joliot Curie de Nanterre a reçu un avis de suspension pour 4 mois de la part du rectorat de Versailles. Le motif ? Aucun au moment où il reçoit cet avis. Il apprend par la presse que sa présence dans l’établissement serait source de tensions. Cela lui sera confirmé par le rectorat qui parle de retour à la sérénité dans l’établissement. Les collègues, très choqué·es, se sont immédiatement mis·es en grève, n’acceptant ni la suspension, ni le fait que ce collègue, très apprécié, soit accusé de produire des tensions dans son lycée. Une intersyndicale s’est rapidement réunie et a demandé l’arrêt de la suspension à l’instar de ce que demandent les collègues de Joliot Curie. Cette répression syndicale n’est pas acceptable, Kai doit retrouver immédiatement ses élèves et sa suspension doit être levée !

Le bulletin d'info

Cliquez sur l'image pour télécharger

Non à la répression
contre Kai Terada

Cliquez sur l'image pour signer la pétition