Mobilisation à Clermont-Fd pour dire non aux expulsions !

Ce mercredi 29 juin, nous étions devant le Rectorat de Clermont-Ferrand pour dénoncer le tour de force politique envers nos élèves et leurs familles qui font face à une pluie d’OQTF. 

Alors que le Président de la République tape dans le dos de l’extrême droite en devenant un de ses alliés, que l’Europe laisse l’inhumanité se produire tous les jours en mer Méditerranée ou à Melilla enclave espagnol au Maghreb, dans notre département c’est un père de famille, gravement malade, qui a été mis en centre de rétention, une mère célibataire menacée de retourner au Monténégro et une famille qui en plus d’une OQTF se retrouvera demain à la rue ! 

Le Recteur de l’Académie de Clermont a refusé de recevoir une délégation en audience ce mercredi considérant qu’il n’était pas dans les prérogatives du Rectorat d’agir face à ces situations mais à la Préfecture du Puy-de-Dôme, oubliant au passage le code de l’éducation qui affirme le droit à l’éducation pour tous et toutes ! Mais peut-être aussi pour ne pas être mis en contradiction avec la gestion de ses propres personnels…

Nos luttes paient tout de même car la mobilisation qui avait eu lieu devant le Lycée Pierre-Joël Bonté de Riom avait permise la régularisation des élèves du lycée qui étaient alors sous le coup, eux aussi d’une OQTF. 

Ne lâchons rien, restons pleinement mobilisé.e.s jusqu’à la régularisation de tou.te.s nos élèves, de leurs familles mais aussi de nos collègues contractuels et AED du lycée Paul Constant à Montluçon dans l’Allier eux aussi menacé.e.s !