L’Éducation nationale à l’épreuve du télétravail

Depuis plusieurs semaines, la France fait face à une situation exceptionnelle causée par la pandémie du Covid-19.

Si le gouvernement feint de maîtriser la situation, il ne contrôle pas grand-chose en réalité et tente de faire bonne figure. Surtout, en proposant de voter une loi d’urgence sanitaire, il s’attaque au code du travail et impose une nouvelle régression aux salarié·es.

Par ailleurs, le flou volontaire à l’égard de nombreuses entreprises et administrations, a contraint les salarié∙es, du public comme du privé, à travailler sans aucune protection ni garantie.

Pire, alors que le pouvoir « découvre » les ravages du Capitalisme, l’Assemblée nationale n’a pas voté la loi proposée par différent·es député·es, interdisant le versement des dividendes pendant la période. Le gouvernement s’est contenté de marteler un vœu pieu sur ces dividendes comme si, là encore, il pouvait maîtriser la voracité de certain∙es actionnaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.