Blanquer, ta répression ne nous fera pas taire : 12 et 14 octobre, tou.te.s mobilisé.e.s !

La mobilisation contre les réformes Blanquer a été importante sur l’ensemble du territoire. Installées au pas de charge, sans aucune concertation, ces réformes inégalitaires et profondément injustes ont été massivement rejetées par les élèves et les enseignant.e.s. 

Depuis Mars 2020, trois enseignant.e.s du Lycée Desfontaines de Melle (Académie de Poitiers) sont suspendu.e.s pour s’être mobilisé.e.s contre ces réformes et notamment la mise en place des E3C. Le 12, 13 et 14 octobre prochain, ces trois enseignant.e.s  et un quatrième passeront en commission disciplinaire au Rectorat de Poitiers et risquent de lourdes sanctions. Ils ont pu lire dans leur dossier administratif : “le déplacement à minima des 4 professeur.e.s pourrait permettre à l’établissement de retrouver une sérénité perdue depuis plus d’un an. Leur maintien ne peut que contribuer à relancer la lutte s’ils ne sont pas déplacé car ils restent dans leur logique de combat de la réforme. 

Cet acharnement ministériel et rectoral est insupportable. Partout sur le territoire, des collègues et des élèves ont été menacé.e.s, inquiété.e.s, convoqué.e.s au commissariat et même condamné.e.s pour s’être exprimé.e.s publiquement contre les réformes Blanquer. C’est le cas notamment dans l’Académie de Clermont-Ferrand où plusieurs responsables syndicaux, des salarié.e.s, des étudiant.e.s et des lycéen.ne.s ont été menacé.e.s. Jean-Michel Blanquer a donc fait le choix de bâillonner la parole enseignante, celle de la jeunesse et faire taire toute forme de contestation. Ces attaques à la liberté d’expression, à la liberté syndicale et au droit de grève ne peuvent durer plus longtemps et appelant à une mobilisation massive de toutes et tous pour les dénoncer ! 

Ainsi, le lundi 12 octobre, à l’initiative de l’intersyndicale CGT Éduc’action, SNES-FSU, SUD Éducation, SNALC et UNEF, un départ commun, depuis Clermont-Ferrand, en direction de Poitiers est organisé afin d’aller soutenir les 4 de Melle. Nous avons déposé un préavis de grève à cette occasion. Le Mercredi 14 octobre, à partir de 14h, l’intersyndicale appelle également à un rassemblement devant le Rectorat de Clermont-Ferrand. 

Nous appelons l’ensemble des collègues, par tous les moyens possibles, à exprimer leur soutien aux collègues de Melle et à l’ensemble des enseignant.e.s et élèves victimes d’une répression sans limite du Ministère de l’Éducation nationale. Dans une logique de combat, nous ne cesserons de nous mobiliser contre les réformes Blanquer qui détruisent le service public d’Éducation. Nous continuerons, quoi qu’il en coûte, de nous battre pour la liberté d’expression, la liberté syndicale et le droit de dire NON à des réformes que nous jugeons absurdes. 

Lundi à Poitiers et mercredi à Clermont, soyons nombreuses et nombreux mobilisé.e.s ! Ne nous laissons pas impressionner par un Ministre et des Recteurs qui cherchent à bafouer nos droits, nos libertés et qui démolissent l’école de la République !