Fermeture envisagée de l’école de Corsac

Même si ce n’est pas encore acté, la commune de Brives-Charensac pourrait voir fermer l’école publique de Corsac. La baisse des effectifs a poussé les élus à envisager cette fermeture et à transférer les classes restantes sur l’école République.

Les parents, les enseignants, les syndicats et les habitants du quartiers sont toujours en lutte pour sauver l’école de Corsac. Deux rassemblements les 8 et 15 décembre derniers ont déjà eu lieu, ils ont regroupé chacun près de 150 manifestants devant l’école et devant la mairie.

Malgré cette forte mobilisation et l’avis négatif du conseil d’école, la municipalité de Brives-Charensac fait la sourde oreille.

Plus qu’une fermeture de classe c’est aussi, encore, un recul du service public de proximité. Les parents d’élèves trouvent inadmissible cette fermeture d’école actée par la mairie et ils ajoutent : “Eux (la mairie) regardent les chiffres, nous on regarde l’humain. Et ce n’est pas en fusionnant les deux écoles publiques qu’on va sauver la situation. Dans un an, ce sera encore une perte de classe avec les chiffres actuels.”
Après un sondage effectué auprès des parents, sur 35 réponses, 10 indiquent qu’ils inscriraient leur enfant à République (école publique), 4 annoncent choisir la Chartreuse (école privée). Les autres ne se sont pas encore prononcés.