Célestin Freinet et la guerre scolaire